Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
lun 26 ott. 2020
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Conferenza Partito radicale
Boselli Michele - 8 settembre 1996
Ciao MOANA !

---

Sommario: nell'imminente anniversario della prematura scomparsa (due anni or sono) della grande artista italiana Anna Moana Pozzi, iscritta al Partito radicale nel 1991, 1992 e 1993, la ricordiamo con immenso affetto e con un articolo apparso all'epoca nell'edizione francese del mensile Penthouse.

---

Ciao MOANA !

Par Pascal Moutier et David Edwards

Sale annee pour les hardeuses. Apres Savannah, suicidee en juillet dernier, c'est au tour de Moana Pozzi de monter au ciel. Pas au septieme malheureusement, mais celui dont on ne revient pas. Depuis quelques mois, ses proches la trouvaiant amaigrie: chez quelqu'un dont les formes incarnaient la femme italienne dans tout sa generosite, il y avait de quoi s'inquieter, et leur angoisse s'est revelee justifiee puisque'au debut du mois, l'actrice a integre un hopital lyonnais pour soigner un grave probleme hepatique cause par un virus peu connu attrape lors des vacances en Inde. Quelques jours plus tard, le 15 septembre, elle decedait. Si la nouvelle a peu fait sensation chez nous, ou la reputation de Moana n'a jamais depasse le cercle des pornophiles compulsifs, elle a provoque un veritable deuil national en Italie, ou la hardeuse etait quasiment aussi celebre que sa copine la Cicciolina.

PRESENTATRICE D'UNE EMISSION POUR ENFANTS!

Nee a Genes en 1961, Anna Moana Pozzi avait manifeste des sa plus tendre enfance un gout prononce pour les arts, en particulier le theatre et la danse. A l'adolescence, elle s'inscrit dans un cours d'art dramatique avec la ferme intention de devenir aussi celebre que Sophia Loren ou Gina Lollobrigida. Malheureusement, sa contribution au cinema traditionnel ne depassera le stade de la figuration, et, apres avoir couru sans succes de casting en casting, elle renonce a ses ambitions pour devenir presentatrice, a la tele, d'une emission pour enfants. Pendant quelques annees, elle sera presque aussi celebre en Italie que notre Dorothee nationale! (C'est qui veut dire que, pour le admirateurs de Dorothee, s'il en est, tous les espoirs sont encore permis). Puis, lassee de betifier avec le chiards, elle aspire a des activites plus corsees. Ricardo Schichi, celebre nabab du sexe italien, lui donne l'occasion de se reconvertir. A l'epoque, il est deja l'hereux impresario de la Cicciolina, et cherche d'autres pouliches

pour son ecurie. Pour commencer, Moana accepte de poser nue pour des photographes, puis de tourner dans des films soft. De fil en aiguille, elle tournera dans le films X, et deviendra une veritable star du genre en Italie, ou son opulence est prisee par le males locaux. Elle y heritera du surnom de "Panthere rose", la rose etaint chez les Transalpins la couleur du porno. Outre son anatomie, on apprecie aussi sa personnalite: l'emission erotique ou elle repond en direct aux telespectateurs sur la RAI, fait un veritable tabac. Mais elle cree aussi le scandale: apres avoir fait pression sur la direction de la chaine, des associations feministe obtiendront que l'emission soit deplacee pour etre programmee beaucoup plus tard.

ELLE PROVOQUE DES EMEUTES

Forte de son success, Moana monte sur les planches pour retrouver une de ses passion de jeunesse: la danse. Mais, cette fois, c'est de danse erotique qu'il s'agit. Chacune de ses prestations provoque des emeutes, et ceux qui ont eu le bonheur d'assister a son show lors du Salon de l'Erotisme a Paris en 1989, pourront temoigner que cet hysterie etait justifiee. Car Moana est douee pour cette discipline, peut-etre encore plus que pour le hardcore ou, de l'avis des specialites, elle manque un peu de temperament. Il suffit pour s'en convaincre de regarder "Moana Superstar" - son film le plus connu, ou "Les Ingenues", amusant histoire dans laquelle elle decouvre avec stupefaction qu'elle est la soeur jumelle de la Cicciolina et se lance avec elle dans une partie gloutonne de broute-minou pour feter l'evenement. On se souviendra aussi de "World Cup 90", sortie avec opportunisme lors de la Coupe du monde de football en Italie, mais dont le contenu n'etait malheureusement pas a la hauter du concept. N'empeche, a l'e

poque ou aucune hardeuse francaise ne tournait aux Etats-Unis, Moana y etait deja: comme leur parents europeens, les Italo-americains appreciaient ses rondeurs archetypales. A propos d'Italo-americains, c'est avec Gerard Damiano que Moana avait tourne ses derniers films, moitie en Italie, moitie aux Etats-Unies. Lorsqu'on connait le triste declin de Damiano, qui fut dans les annees soixante-dix, l'un des grands maitres du porno, on sait que meme en hommage a la disparue, le visionnage de ses ultimes prestations ne s'impose aucunement.

TRANSGRESSER LES REGLES

Dernierement, elle tournait de moins en moins. Elle etait deja de la vielle ecole, depassee par ses jeunes concurrentes pretes a tout. "Bien que j'adore transgresser les regles que je me suis moi meme fixees, disait-elle, il y a des choses que je ferai jamais pour des raisons de morale personnelle". A l'heure ou gang bang et double penetration sont exiges sur le C.V. des candidates, il faut s'appeler Janine Lindemulder pour se permettre ce genre de pudeurs. Sans compte l'age de la Pozzi: trente-trois ans, un age aussi critique pour les hardeuses que pour le footballeurs. D'autant que Moana n'etait pas du genre juvenile: meme a vingt-sept ans, lorsqu'elle a commence sa carriere dans le X, elle affichait deja des allures de mama. Pour notre plus grand plaisir d'ailleurs, car ce qu'on aimait d'elle avant tout tenait dans ses rondeurs de femme mure et dans son visage vaguement fatigue, comme celui d'une fille de joie trop consciencieuse. Nos condoleances a sa famille, dont on ne connaissait qu'un membre: sa peti

te soeur Baby Pozzi, devenue hardeuse par mimetisme, mais qui quitta le circuit apres avoir tourne notamment un film avec son ainee.

---

Penthouse edition francaise, N.118 du Novembre 1994, Ciao MOANA !

 
Argomenti correlati:
stampa questo documento invia questa pagina per mail