Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
dom 14 lug. 2024
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Archivio Emma Bonino commissario UE
Ouest-France - 3 marzo 1995
EMMA BONINO IRA EN MER AVEC LES THONIERES
A Rennes, la pêche sous le charme de sa commissaire

Ouest-France, le 3 mars 1995

de Raymond Cosquéric

Emma Bonino, la commissaire européenne italienne désormais en charge des dossiers de la pêche, a rencontré hier, à Rennes, les professionnels français qui sont tombés sous le charme. Elle veut contrôler les importations et ira en mer arbitrer la guerre franco-espagnole du thon. Emma Bonino a également été reçue par Ouest-France.

La pêche française sous le charme

"Il faut sortir la pêche de sa marginalité," a déclaré hier Emma Bonino aux représentants des professionnels. Étonnés par la vivacité et la motivation de cette femme, étrangère il y a peu encore à leur petit monde de chaluts et de casiers, les membres du bureau du comité national des pêche sont tombés sous le charme.

A Rennes, le président Alain Parrès a en effet plaidé pour le marché en dénonçant les accords globaux avec les pays tiers qui ont des conséquences désastreuses pour la pêche: "Lorsque nous lui avons parlé des accords sur les SPG drogue, les pays ACP (Asie-Carïbe-Pacifique), l'espace économique européen, elle nous a prêté une oreille attentive. Nous sommes très satisfaits, car elle nous a confié qu'elle voulait sortir la pêche de son ghetto. Faire en sorte qu'elle soit enfin associée aux négociations, et que l'on tienne compte dans les traités des intérêts de la pêche. Pour cela, il faut chercher des relations, des amis, dans d'autres secteurs."

Même satisfaction de Jo Le Gall lorsqu'Emma Bonino a accordé une attention particulièere à son souhait d'harmonisation du rôle des organisations de producteurs dans les différents pays de l'Union.

La question de confiance sur la marginalisation des flottilles européennes a également reçu une réponse réconfortante: réduire l'Europe bleue à une "pêche folklorique côtière", ce n'est pas le projet de la Commission...selon le nouveau commissaire.

Communauté de vue aussi en matière sociale: "Elle est favorable aux cessations anticipées d'activité comme nous les concevons, aux caisses chômage intempérie, etc. Elle va faire tout son possible pour que ces questions soient inscrites au conseil des ministres du 6 avril..."

En accordant sa première visite de commissaire dans un des états membres aux pêcheurs français maltraités par la crise, Emma Bonino est donc allée droit au coeur d'Alain Parrès qui conclu: "Elle y croit. Et on besoin de gens qui y croient."

La commissaire ne se laisse pas pour autant aller à la démagogie: "La préférence communautaire? Ce peut être un régime transitoire. Mais comme l'union dépend à 50% de ses importations, il faudra à l'avenir trouver d'autres solutions pour le marché."

 
Argomenti correlati:
commissario
unione europea
pesca
francia
tonno
cosqueric raymond
stampa
stampa questo documento invia questa pagina per mail