Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
gio 21 set. 2023
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Archivio Emma Bonino commissario UE
Agenzia Afp - 29 maggio 1995
L'AIDE HUMANITAIRE, OUTIL DE L'ACTION EXTERIEURE DE LA COMMISSION EUROPEENNE.

29 maggio 1995

di Jean-Louis Doublet

(AFP)

________

SOMMARIO. Le recenti dichiarazioni di Emma Bonino su Cuba mostrano chiaramente come l'Ufficio ECHO della Comunità svolge in realtà una importante azione diplomatica. Proprio Emma Bonino ha rapidamente compreso l'importanza strategica dell'Ufficio in questione.

BRUXELLES - Grâce à l'Office pour l'aide humanitaire (ECHO), la Commission européenne mène une véritable action diplomatique, compensant dans certains cas l'absence d'initiative des Etats membres de l'Union européenne dans le cadre de la politique extérieure prévue par le traité de Maastricht.

La commission gère en effet directement le budget d'ECHO, qui s'est élevé en 1994 à 750 millions d'écus (1 écu vaut 1,3 dollars), sur mandat des Etats membres, dont elle n'a plus besoin de demander l'accord préalable avant d'entreprendre des actions se limitant en principe à l'action humanitaire.

Mais les récentes déclarations du commissaire européen chargé de l'Action humanitaire, l'italienne Emma Bonino, demandant aux autorités cubaines d'accélérer les réformes politiques et économiques, montrent que l'action humanitaire proprement dite peut déborder sur le terrain de la diplomatie.

La commission a accordé, depuis 1993, près de 15 millions d'écus d'aide humanitaire au régime castriste, isolé par l'embargo américain et la quasi-disparition de ses relations commerciales avec les pays de l'ancien bloc soviétique, sans que le pays ait pour autant été victime d'une catastrophe humanitaire résultant de conditions naturelles ou d'une guerre.

Mme Bonino, nommée en janvier dernier, a vite compris tout le parti que la commission pouvait tirer d'ECHO, crée en 1992, en multipliant les déplacements en Afrique, dans les Caraïbes et prochainement en ex-Yougoslavie.

Pourtant les fonds de l'office restent relativement limités et l'aide humanitaire n'est en principe accordée que dans les situations d'urgence pour une période limitée dans le temps, comme le précise le mandat donné à la commission par les Etats membres.

L'action d'ECHO reste méconnue des citoyens de l'Union européenne, comme l'a montré un sondage effectué en février selon lequel seulement 14,6 % des personnes interrogéesconnaissaient son existence.

L'office n'intervient pas non plus directement sur le terrain. Les projets sont réalisés par des organisations non gouvernementales (ONG), les organisations humanitaires des Nations unies et les organisations caritatives internationales comme la Croix-Rouge pour des périodes de six mois renouvelables en fonction de l'évolution de la situation.

"L'aide au développement dans la plupart des pays membres à diminué de façon dramatique et cela risque d'arriver au budget communautaire. Couper l'aide humanitaire est ce qu'il y a de plus facile en cas de récession économique", souligne Mme Bonino, pour qui le seul moyen de l'éviter est de rendre l'action d'ECHO plus visible sur le terrain.

Le même sondage de février montrait que 58,5% des personnes interrogées sont favorables à une action directe d'ECHO et non plus par l'intermédiaire d'autres organisations.

"Nous avons fait la preuve avec ECHO que nous pouvons agir rapidement et que nous donnons une consistance aux intiatives européennes en matière d'aide internationale", affirme-t-on de source proche de la commission. "Nous le ferons valoir lors des discussions sur la réforme des institutions en 1996".

Mais les compétences au sein de la Commission pour l'humanitaire, le développement et les relations extérieures sont réparties entre six commissaires.

Les ONG qui travaillent pour ECHO sur le terrain déplorent le manque de coordination entre ECHO et les services de la commission chargés du développement, qui financent des projets à plus long terme.

 
Argomenti correlati:
commissario
unione europea
afp
aiuti umanitari
diplomazia
ong
doublet jean-luis
stampa questo documento invia questa pagina per mail