Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
dom 21 lug. 2024
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Archivio federalismo
Delors Jacques, Le Figaro - 28 novembre 1994
Delors sur l'UE.

EUROPE : DELORS POUR UNE » UNION FEDERATIVE

SOMMAIRE: Dans une interview à » Der Spiegel , il opte fermement pour une » véritable fédération des Etats nationaux .

(Le Figaro, 28-11-1994)

Les propos de Jacques Delors recueillis par la presse allemande ne vont pas manquer de réveiller la querelle sur l'Europe des nations et l'Europe fédéraliste.

Le président de la Commission européenne a prôné l'association des pays européens en une "véritable fédération des États nationaux", dans une interview à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel à paraître aujourd'hui. Seule une union de ce type peut mener "des actions diplomatiques et militaires communes", a ajouté M. Delors.

Tous ceux "qui sont prêts à assumer les devoirs et les obligations que cela impose", en particulier dans la perspective d'une monnaie commune et une politique économique harmonisée, peuvent participer à cette "union fédérative", a poursuivi le président de la Commission européenne.

M. Delors a aussi souligné qu'il ne voulait "exclure personne de prime abord, parce que je ne veux pas provoquer une division de l'Europe en deux classes". Qualifiant les résistances à un projet de fédération de "largement polémiques - on avancerait l'idée d'un spectre épouvantable afin de faire peur aux citoyens", il a estimé que le modèle fédératif ne conduit pas à davantage de centralisation, parce que les missions entre l'Union et les États membres sont clairement partagées.

Pour cela, a-t-il dit, "je considère que le document de la CDU a absolument raison". La CDU du chancelier Helmut Kohl prévoit de doter l'Union européenne d'une sorte de Constitution qui définirait précisément les compétences de l'UE, des États membres et des régions. Ce texte devrait, selon la CDU, être élaboré lors de la conférence intergouvernementale qui doit amender le traité de Maastricht, en 1996.

M. Delors a également blâmé l'actuelle politique extérieure de l'Europe, la qualifiant de "va-et-vient", dont les pannes se sont manifestées dans la tragédie de l'ex-Yougoslavie. "L'Europe doit avoir une force politique, a-t-il dit, sinon l'Union en sera réduite à être une simple organisation humanitaire. (... ) L'influence des vieilles nations européennes dans le monde ne pourra être renforcée que par une fédération", a ajouté le chef de la Commission.

 
Argomenti correlati:
federalismo
integrazione
stampa questo documento invia questa pagina per mail