Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
sab 20 apr. 2024
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Archivio PE
Parlamento Europeo - 21 novembre 1991
SITUATION AU ZAIRE

Le Parlement européen,

considérant que les émeutes de septembre et d'octobre ont marqué la faillite du régime mis en place par le Président Mobutu,

considérant la situation économique et sociale du pays, désastreuses au point que la survie même des couches de la population les plus démunies est menacée, alors que quelques privilégiés ont placé d'immenses fortunes à l'abri dans des banques étrangères,

conscient du désir du peuple zaïrois de voir réunies les conditions qui permettraient de mettre fin à la corruption généralisée et aux détournements des fonds de développement tant de l'intérieur que de l'extérieur, ainsi que l'établissement de structures socio-économiques saines et une véritable participation du peuple au pouvoir,

considérant la destitution par le Président Mobutu du premier Ministre Tchisekedi et son refus de permettre à l'ensemble de l'opposition de participer démocratiquement à la mise en place des politiques futures du pays,

considérant les nombreuses pressions et violences exercées contre les forces d'opposition et les églises, faisant plusieurs dizaines de morts,

rappelant ses résolutions précédentes sur la situation au Zaïre,

condamne le pillage des villes par des militaires ainsi que la persécution systématique des membres des églises et des membres de l'opposition dont les propriétés sont systématiquement détruites;

invite le Conseil et la Commission à exercer des pressions réelles sur le Président Mobutu afin que la Conférence nationale multipartite demandée par les partis d'opposition puisse se tenir dans le plus bref délai et estime que ce n'est qu'après l'aboutissement de cette Conférence et la constitution d'un gouvernement de transition, que pourront être organisées des élections sous la supervision d'organismes internationaux;

appelle également les Etats-Unis à adopter une attitude ferme en ce sens;

presse la Communauté internationale, parallèlement aux sanctions économiques, de mettre en oeuvre un processus de médiation et d'interposition qui permette une transition non violente vers un régime politique démocratique et d'assurer la sécurité de la population zaïroise;

estime que, dès lors que le processus de démocratisation du Zaïre sera sérieusement engagé, des efforts internationaux devront être consentis en vue d'aider au redressement social et économique du pays et est convaincu que la communauté internationale et, notamment, la Communauté Européenne et ses Etats membres, peuvent et doivent contribuer dès maintenant à la préparation d'un programme futur;

estime que les avoirs personnels du Président Mobutu devraient servir au redressement économique et social du pays et à la liquidation des dettes de l'Etat zaïrois et à l'indemnisation des victimes du régime;

charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, aux Co-Présidents de l'Assemblée paritaire ACP-CEE, au gouvernement des Etats-Unis, au Président de l'OUA et aux autorités zaïroises.

 
Argomenti correlati:
crisi
mobutu
sanzioni
stampa questo documento invia questa pagina per mail