Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
mer 29 mag. 2024
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Archivio PE
Parlamento Europeo - 9 aprile 1992
Les élections aux Philippines

Le Parlement européen,

A. rappelant sa résolution du 12 juillet 1990, sur

les violations persistantes des droits de l'homme

aux Philippines,

B. considérant le récent rapport d'Amnesty

International intitulé "La tuerie continue"

(février 1992), qui signale que, depuis 1988,

550 personnes ont été victimes d'assassinats

politiques,

C. inquiet des actes de violence commis à l'occasion

de la campagne électorale par des groupes

militaires et paramilitaires (entre autres le

CAFGU - Citizens' Armed Forces Geographical

Units),

D. considérant le conflit armé qui se poursuit depuis

déjà 23 ans aux Philippines,

E. considérant les conversations qui, depuis 1990, se

déroulent de manière discrète, hors des

Philippines, entre des représentants du

gouvernement philippin et le Front national

démocratique (NDF), en vue de l'instauration d'un

processus de paix durable,

F. considérant les initiatives de paix prises par

divers milieux, aux Philippines mêmes, en vue de

soutenir le processus de paix et de promouvoir

celui-ci en incitant les candidats à intégrer

cette question dans leur plate-forme électorale en

vue des élections du mois de mai 1992,

1. exprime l'espoir que les élections générales

(présidentielles) du 11 mai 1992 se dérouleront

sans violences et que tous les électeurs pourront

voter librement;

2. s'inquiète du fait que les groupes paramilitaires

CAFGU (Unités géographiques de citoyens armés),

auxquels a été imputé un grand nombre de

violations des droits de l'homme dans ce pays, se

sont vus confier le contrôle du déroulement des

élections;

3. demande instamment à toutes les parties de

respecter le résultat des élections;

4. exprime l'espoir que le nouveau gouvernement

s'emploiera énergiquement à poursuivre les

négociations de paix et prendra les initiatives

nécessaires pour faire respecter les droits de

l'homme;

5. demande à la Commission et au Conseil de maintenir

leur position selon laquelle le respect des droits

de l'homme demeure le critère central de leur

politique concernant les relations avec les

Philippines, tant dans le cadre de la Communauté

européenne que dans celui de la coopération

européenne au développement;

6. charge son Président de transmettre la présente

résolution à la Commission, au Conseil, aux Etats

membres, ainsi qu'aux autorités philippines.

 
Argomenti correlati:
filippine
stampa questo documento invia questa pagina per mail