Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
gio 23 mag. 2024
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Archivio PE
Parlamento Europeo - 9 luglio 1992
Famine en Afrique

Résolution sur la famine en Afrique

Le Parlement européen,

A.considérant qu'une grave famine ravage la Corne de l'Afrique et différentes régions de l'Afrique australe et menace dans leur existence des dizaines de millions de personnes,

B.se félicitant des efforts appréciables déjà déployés par la Communauté européenne pour fournir de l'aide mais soulignant que ces efforts demeurent tragiquement insuffisants au regard de l'ampleur du problème,

C.rappelant que la Commission elle-même a reconnu que l'Afrique subissait actuellement une situation de sécheresse sans précédent, la plus grave du siècle en fait, que 60 millions de personnes y étaient menacées par la faim et que les besoins étaient évalués à plus de 6,5 millions de tonnes de céréales,

D.soulignant que les guerres civiles qui secouent le Soudan, l'Ethiopie, la Somalie et le Mozambique et l'incapacité des gouvernements concernés de mettre en oeuvre des politiques de sécurité alimentaire figurent parmi les causes majeures, de la famine, et maintenant que toutes les parties belligérantes ont envers leur propre peuple l'obligation de cesser les combats,

E.conscient du fait que la violence ajoute énormément aux difficultés que présente la distribution de l'aide et inquiet des agressions de plus en plus nombreuses commises contre les organisations humanitaires,

F.soulignant que l'explosion démographique en Afrique aggrave encore le problème de la famine,

G.rappelant la situation désespérée où se trouvent des millions de réfugiés dans de nombreux pays africains,

H.considérant les appels lancés sans trêve par le Secrétaire général de l'ONU, par les organisations humanitaires et par les ONG pour qu'une aide d'urgence soit fournie à l'Afrique et que des centaines de milliers de vies humaines puissent ainsi être sauvées,

I.rappelant ses résolutions antérieures sur le sujet,

1.estime que l'ampleur sans précédent de la famine qui menace l'Afrique en appelle à la conscience des gouvernements et des populations de tous les Etats membres;

2.invite la Communauté et ses Etats membres à envisager une action d'urgence de protection des populations menacées de mort en faisant appel aux crédits du FED n'ayant pu être affectés au financement des actions normales de développement par suite de la persistance des troubles et de la guerre civile dans plusieurs pays;

3.insiste non seulement sur la nécessité d'accroître les ressources financières et l'approvisionnement mais également sur la nécessité de garantir la distribution de l'aide en assurant la protection, par la force armée, des convois humanitaires et des personnels intervenant;

4.souligne la nécessité de s'employer particulièrement vite à venir en aide aux deux millions de Somaliens, parmi lesquels, selon Médecins sans frontières, plus des trois quarts des enfants souffrent déjà d'une grave malnutrition;

5.souligne la nécessité de veiller au plus tôt à ce que les milliers de réfugiés somaliens qui cherchent à gagner le Yémen soient autorisés à y débarquer et prie instamment la Communauté et ses Etats membres à maintenir l'aide qu'ils fournissent au gouvernement yéménite à cet effet;

6.souligne la nécessité d'apporter sans tarder une aide au million de Kenyans et au demi million environ de personnes réfugiées au Kenya qui souffrent de la grave sécheresse, en particulier dans le Nord-Est, dans l'Est, dans la Rift Valley et dans les provinces de la côte;

7.souligne la nécessité pour les ministres réunis dans le cadre de la Coopération politique européenne d'exercer une pression sur les dirigeants de la RENAMO, dont les actes de violence ont tant fait souffrir le peuple de Mozambique depuis 1975 et qui, dans ce pays, rendent si difficile la lutte contre la famine;

8.charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission, au Conseil et à la CPE, ainsi qu'au Secrétaire général de la FAO, au Secrétaire général du PAM (Programme alimentaire mondial), au secrétaire général de l'OUA et aux coprésidents de l'Assemblée paritaire ACP-CEE.

 
Argomenti correlati:
risoluzione
africa
fame
stampa questo documento invia questa pagina per mail