Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
ven 23 feb. 2024
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Archivio Partito radicale
Pannella Marco, Guce - 18 settembre 1980
FAIM DANS LE MONDE

SOMMAIRE: Marco Pannella intervient pour annoncer son vote contre la résolution du Parlement européen sur l'extermination par la faim dans le monde, qui n'a pas de répercussions de manière "radicale" sur la situation dramatique des pays du Tiers-Monde. Les Radicaux se disposent donc à présenter des amendements pour la modifier (18/09/80).

M.Pannella. - (I) Madame le Président, sur ce sujet - sans fausse modestie et sans passion - j'estime pouvoir assister tranquillement au fait que des collègues d'un certain groupe, comme M. Simmonds, ricanent et insultent.

Chacun de nous sait, en face de la réalité de l'extermination par la faim dans le monde et face au désordre économique établi, quelles sont les responsabilités de son propre groupe, de sespropres idées. Et moi, ce qui m'intéresse, Madame le Président, c'est que le collègue Scott-Hopkins et le collègue Simmonds, connaissent la vérité. Cette vérité qu'ils connaissent et qu'en conscience ils ne peuvent nier, ne devrait pas leur laisser passer des nuits tranquilles.

Madame le Président, un vote unanime était souhaitable et est possible, mais au sens du mot français de "voeu" et non pas de "vote".

Collègue Ferrero et camarades communistes italiens, nous n'avons jamais été habitués à mettre en doute a priori la bonne foi de quiconque. Par conséquent, cela va de soi, il nous appartient, jusqu'à preuve du contraire, d'estimer que dans cette enceinte nous souhaitons tous au fond de nous-mêmes que ce problème soit résolu. Mais à partir du moment où vous allez plus loin et prétendez que l'unanimité sur une politique globale n'est que mensonge, en cette Assemblée, à ce moment-là, vous niez votre nature politique et la réalité des faits. Car quelqu'un devra bien être responsable de cette absence de volonté politique ou des politiques au sujet desquelles nous parlons tous de la nécessité non pas de réformismes, mais d'actions réformatrices. Et chaque vote qui ratifie l'unité de personnes que j'estime d'une manière égale - MM. Scott-Hopkins et Ferrero - ratifie l'unité dans l'équivoque et non pas l'unité en un vote exprimant un voeu; il ratifie l'unité également suivant une méthode politique que - pour une fois

non pas à tort vos camarades communistes français - l'exception confirme la règle - ont raison de souligner.

Par conséquent, Madame le Président, nous n'avons pas besoin maintenant de temps de parole. Ce que nous n'aurions même pas pu exprimer en commission èst écrit ici, dans nos amendements, et par conséquent, je crois qu'est parfaitement claire la raison pour laquelle, en conscience et en toute sérénité, je vote contre cet accord qui est présenté comme un succès et un progrès.

 
Argomenti correlati:
partito radicale
parlamento europeo
europa
intervento
stampa questo documento invia questa pagina per mail