Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
lun 15 apr. 2024
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Archivio Partito radicale
Pannella Marco - 29 settembre 1981
Lettre à tous les ambassadeurs à Bruxelles
par Marco Pannella

SOMMAIRE: Lettre à tous les ambassadeurs à Bruxelles des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), membres du Comité Paritaire ACP-CEE, dont faisait partie Marco Pannella, pour les informer de l'adoption imminente de la résolution 375/81 du P.E. qui demandait, entre autre, de destiner tout de suite 5 milliards de dollars pour sauver 5 millions de vies menacées de mort par la faim et pour leur demander d'assurer le maximum de publicité à l'initiative du P.E. faisant parvenir des messages de soutien venant de leurs Chefs d'Etat respectifs.

(Langue de l'original: français)

-----------

Luxembourg, le 29 septembre 1981

Excellence,

je suis en mesure de vous confirmer ce que je vous avais annoncé lors de la réunion que nous avons tenu ce jeudi 24 dernier: le Parlement Européen est sur le point d'approuver la résolution ci-jointe, sur laquelle je me permet d'attirer votre attention, étant donné qu'elle est objectivement, à mon avis, d'une importance énorme et sans précédents. Cette résolution, en synthèse, somme les Gouvernements des Dix, la Commission et le Conseil des Ministres des Communautés Européennes, c'est à dire l'Europe Communautaire dans toutes ses institutions fondamentales:

a) à atteindre immédiatement 0,70 % du PNB en aide publique au développement;

b) à prévoir toute action nécessaire et adéquate pour assurer, dès et en 1982, la survie d'au moins 5 millions de vies humaines, menacées par la faim;

c) à investir environ 5 milliards de dollars supplémentaires dans ce but;

d) à saisir le Conseil de Sécurité de l'O.N.U. pour qu'il exerce ses pouvoirs contraignants envers la Communauté internationale dans le domaine de la lutte contre la faim.

Ce nouveau résultat de notre action doit être immédiatement acquis non seulement juridiquement (tel qu'il l'est désormais), mais également au niveau de la conscience des autorités internationales, de l'opinion publique, du Tiers Monde, afin qu'elle garde toute sa force politique et humaine et ne puisse pas passer sous silence ou ne pas être traduite dans des actions concrètes.

C'est pour cela que le 14 octobre au siège même du Parlement Européen à Strasbourg, pendant la session où sera donné l'annonce officielle de l'adoption de notre résolution, nous nous réunissons d'une façon solennelle pour débattre immédiatement de la valeur et des implications sur le plan opérationnel de cette prise de position du Parlement Européen.

A la réunion participent tout d'abord et évidemment les plus représentatifs et les plus engagés parmi les 250 parlementaires européens appartenant bien entendu à tous les groupes politiques du Parlement Européen ayant souscrit la résolution, de nombreux lauréats Nobel parmi les signataires du Manifeste/appel contre la faim dans le monde, Bradford Morse, Administrateur du PNUD, ainsi que plusieurs parmi vous.

Dans ce but, je me permets de vous demander de bien vouloir faire le possible afin que de la part de vos Chefs d'Etat et de Gouvernement l'on veuille bien nous réserver en cette occasion le même honneur qui nous fut consacré lors du lancement du Manifeste des Prix Nobel, notamment par le Président du Sénégal, M. Abdou Diouf, par le Président de la République Italienne, M. Sandro Pertini, par le Premier Ministre belge, M. Eyskens.

S'il était possible d'avoir au plus tôt, ces jours-mêmes, ces hauts soutiens, ces hauts messages, nous pourrions préparer leur lancement au moment même de l'annonce officielle au Parlement Européen de l'adoption de la résolution. Cela nous permettrait également de les confier, avec embargo et avec deux jours d'avance, aux principales agences internationales, au siège de leurs directions générales à New York, à Paris, à Londres, à Bruxelles, ainsi qu'à leurs autres sièges.

C'est pour cela que je réitère l'invitation, si vous me le permettez, fraternelle et respectueuse, aux représentants des 62 Etats ACP pour qu'ils veuillent décider et annoncer que le 14 octobre ils voudront bien intervenir tous et chacun à la grande réunion susmentionnée et à laquelle, j'en suis certain, dès maintenant, nous pourrons assurer un prestige sans précédent, allant bien au-delà de celui qu'il m'a déjà été possible de vous annoncer.

Veuillez agréer, Excellence, l'expression de ma plus haute considération et de ma plus haute estime.

Marco Pannella

 
Argomenti correlati:
ambasciatore
acp
parlamento europeo
capo di stato
stampa questo documento invia questa pagina per mail