Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
lun 15 apr. 2024
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Archivio Partito radicale
Pannella Marco - 6 ottobre 1981
Lettre aux journalistes accrédités à Bruxelles
par Marco Pannella

SOMMAIRE: Lettre aux journalistes accrédités à Bruxelles

pour les informer de la marche de la campagne "trois millions de vivants, tout de suite" et de la grève de la faim entreprise le 2 septembre, et pour les inviter au symposium international du 14 octobre à Strasbourg.

(Langue de l'original: français)

---------

Bruxelles, le 6 octobre 1981

Monsieur,

vous vous souvenez sans doute qu'en juin dernier, un manifeste contre la faim et le sous-développement, signé par 54 Lauréats du Prix Nobel, a été lancé à l'issue de réunions qui se sont tenues dans divers centres européens et d'Amérique du nord. Une copie de ce manifeste est jointe pour référence.

Les signataires de ce manifeste demandaient qu'une action urgente soit engagée pour améliorer les conditions de vie des populations des pays en développement, dont trente à quarante millions sont menacées de mort à cause de la famine et de la malnutrition. Depuis, mon groupe parlementaire, en association avec "Nourriture et Désarmement International", une organisation non-gouvernementale qui a joué un rôle majeur dans le lancement de ce manifeste, ont tout mis en oeuvre - et les parlementaires en particulier - pour mettre en pratique des mesures qui répondent à l'appel des Lauréats du Prix Nobel.

En juillet, le Sénat belge a adopté à l'unanimité une résolution demandant au gouvernement de considérer les objectifs de ce manifeste comme étant la caractéristique principale de sa politique étrangère et de coopération au développement. Il visait, en outre, une augmentation de l'aide publique au développement à 0,7 % du PNB, la mise en application effective des négociations Nord-Sud, la convocation du Conseil de sécurité des Nations Unies sur le problème de la faim dans le monde et la création d'un plan concret pour sauver ceux qui, à l'heure actuelle, sont condamnés à mourir de faim et de malnutrition. La Chambre des Députés italienne a, pour sa part, adopté une résolution identique qui prévoyait une allocation de 3 milliards de dollars pour les mesures d'urgence citées plus haut s'ajoutant aux 3.5 milliards déjà prévus pour l'aide au développement pour les années 1982/83. Des copies de ces résolutions et du rapport faisant état de nos efforts suivront.

Le caractère urgent de cette approche réside dans le fait que tout en encourageant le développement à long terme et en façonnant un nouvel ordre économique international, il est impératif que les vies des personnes en danger dans le tiers monde soient sauvées afin qu'elles puissent contribuer à la construction de leurs propres sociétés. Il n'est pas possible de développer un pays avec des cadavres.

Cette nouvelle approche a frappé l'imagination de plusieurs partis politiques et membres des parlements, dont le Parlement Européen n'est pas le moindre. A cet égard, dernière nouvelle importante en matière de développement. J'ai l'honneur de vous informer que le Parlement Européen, a adopté, à la majorité absolue de 247 députés de tous groupes politiques, une résolution sur le manifeste des Prix Nobel, demandant les mesures mentionnées ci-dessus. Il demande en outre que la Commission des Communautés prépare un plan d'urgence pour sauver en 1982 les vies d'au moins 5 millions de personnes qui, dans les circonstances actuelles, sont condamnées à mourir et, que soit prévu, à cet effet, un budget supplémentaire de 5 milliards d'unités de compte européennes, c'est à dire 6 milliards de dollars. Le texte complet de cette résolution et les noms des parlementaires qui l'ont signée sont joints.

Afin de commémorer l'adoption de cette résolution sans précédent, un colloque de haut niveau d'une journée sur ce sujet se tiendra dans les locaux du Parlement Européen à Strasbourg, le 14 octobre, à partir de 10 heures 30. La réunion rassemblera des distingués représentants des pays en voie de développement, le systèmes des Nations Unies et les milieux politiques européens en présence de la presse internationale. Parmi ceux qui ont déjà confirmé leur participation se trouvent les Lauréats des Prix Nobel George Wald, Ilya Prigogine, Philip Noel Baker et Maurice Wilkins, ainsi que l'Administrateur des Nations Unies pour le Développement Bradford Morse.

Cet événement, qui aura lieu deux jours avant la journée mondiale de l'alimentation, permettra d'examiner les moyens de mise en oeuvre des propositions adoptées et nous vous invitons cordialement en tant que représentant des moyens d'information particulièrement intéressés au développement à être présent à cette occasion et aider à informer nos concitoyens d'Europe de la nécessité d'une action de sauvetage des vies humaines qui doit commencer dès maintenant. La presse disposera de toutes les facilités.

De mon côté, j'ai décidé - en tant que partisan des méthodes non-violentes - d'appuyer l'action des Lauréats du Prix Nobel en entreprenant une grève de la faim indéfinie jusqu'à ce que des mesures pratiques soient prises qui garantiront qu'au moins un dixième de ceux qui ont été condamnés à mourir de faim ou de malnutrition en 1982 soient sauvés au moyen d'une aide spéciale d'urgence. Ma grève de la faim a commencé le 2 septembre.

Veuillez aviser M. Jean Fabre, Secrétaire de "Nourriture et Désarmement International", C.D.I.- P.E., 3, bd de l'Empereur, 1000 Bruxelles. Tél. 511.61.55, télex 63992, si vous êtes en mesure d'accepter notre invitation. Toute demande de renseignements complémentaires devra également être adressée à M. Fabre.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

Marco Pannella

 
Argomenti correlati:
giornalisti
bruxelles
convegno
stampa questo documento invia questa pagina per mail