Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
mar 27 feb. 2024
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Archivio Partito radicale
Dupuis Olivier - 18 maggio 1995
EBOLA E PARLAMENTO EUROPEO
18 maggio 1995

SOMMARIO. Il comunicato stampa di Olivier Dupuis dà notizia del documento votato dal PE, che per la prima volta fornisce direttive precise di azione all'Unione Europea per contrastare, con i mezzi a disposizione e prendendo iniziative specifiche (come quella per la riforma dell'OMS), il diffondersi del virus Ebola e in generale delle pandemie ricorrenti, in Africa innanzitutto, dove le risorse mediche e strutturali sono carenti dal punto di vista finanziario e strutturale. Segue poi, in francese, il testo del documento votato dal PE, con le disposizioni attuate.

A) Comunicato stampa.

SU INIZIATIVA DEL PARTITO RADICALE, IL PARLAMENTO EUROPEO VOTA, PER LA PRIMA VOLTA, UN DOCUMENTO CHE PRECONIZZA UNA SERIE DI MISURE PRECISE PER AFFRONTARE LE EMERGENZE DI VIRUS

Bruxelles. Dichiarazione di Olivier Dupuis, segretario del PR.

"Su iniziativa del partito radicale, il parlamento europeo ha votato questa mattina un testo importante, il primo del genere, sull'esplosione del virus Ebola e sulle misure da prendere con massima urgenza, sia per affrontare la crisi attuale che per prevenire simili situazioni future.

Un'iniziativa che s'inscrive all'interno della campagna che il PR conduce dal 1993 affinchè la Comunità Internazionale si munisca di larghi poteri obbliganti per quanto riguarda la questione AIDS e di tutte le altre pandemie, in modo particolare per cio' che concerne la prevenzione.

Anche oggi come nel 1976, al momento della esplosione di Ebola, c'è un grosso rischio di assistere la Comunità Internazionale porre il problema nel dimenticatoio, non appena la crisi presente sarà contenuta, e di ritrovarsi quindi ancora più impotenti quando questo virus, o un altro, grazie alla loro capacità di mutazione, tornerà a esplodere.

É quindi assolutamente urgente dotare la Comunità Internazionale di nuove capacità d'azione, dando in particolare all'OMS (Organizzazione Mondiale della Sanità), mezzi ben più consistenti dei 1.112.000 dollari previsti nel bilancio 1996/1997 per la prevenzione e il controllo delle epidemie. Parallelamente, la Comunità Internazionale affronti il problema della trasparenza dell'OMS e in particolare della riforma del suo statuto affinchè tale organismo possa effettivamente essere sottoposto al controllo dell'Assemblea Generale delle Nazioni Unite.

Partito Radicale

B) Risoluzione del PE

Le Parlement européen

A. Considérant que l'épidémie due au virus Ebola a déjà fait plus de cinquante morts au Zaïre et a peut-être touché de nombreuses autres personnes qui se sont réfugiées dans des villages situés à proximité de la zone infectée;

B. Conscient du fait que les conditions existant dans les hôpitaux zaïrois, la pénurie de fournitures médicales et le faible niveau de discipline au sein des services publics zaïrois compliquent considérablement le traitement des victimes et la prévention de la dissémination de la maladie;

C. Exprimant sa vive préoccupation à l'égard de la présence de quelques 2.200.000 personnes déplacées dans les camps de réfugiés du Zaire et des pays limitrophes, dont les conditions sanitaires rendent ces personnes particulièrement vulnérables aux épidémies;

D. Considérant qu'il y a dix-neuf ans, des épidémies analogues due au virus Ebola ont tué plus de quatre cents personnes au Zaïre et dans le pays voisin du Soudan;

E. Prenant acte que les réponses aux situations d'urgence épidémiques sont données au coup par coup et qu'il n'existe pas à ce jour de procédures officielles pour déterminer quelles sont les organisations internationales qui doivent assumer en premier lieu la responsabilité politique, technique et financière des crises qui en découlent;

F. Déplorant qu'aucun système transnational de surveillance et de contrôle efficace et coordonné n'ait été à ce jour organisé et que la spécialisation en virulogie et en épidémiologie jouit d'espaces de plus en plus réduits dans les facultés de médecine des pays de l'Union;

G. Prenant acte de la rapidité avec laquelle ECHO (European Community Humanitarian Office) a alloué une somme de 250.000 écus grâce à laquelle une équipe médicale de Médecins Sans Frontières et 4,5 tonnes de matériel médical ont déjà été dépéchés sur place;

1. exprime sa profonde inquiétude face à l'épidémie due au virus Ebola qui frappe le Zaïre et qui menace de s'étendre parmi la population;

2. constate que deux des trois épidémie dues au virus Ebola en Afrique centrale se sont déclarées dans des hôpitaux et qu'il convient donc de mettre très rapidement en place des mesures sévères pour lutter contre l'infection;

3. demande à la Commission et au Conseil de solliciter de toute urgence le Comité Exécutif de l'Organisation Mondiale de la Santé afin que soit enclanchée la procédure de l'article 28 de son statut qui lui permet d'adopter des mesures d'urgence, dans les limites des fonctions et des ressources financières de l'Organisation, afin de faire face à des évènements qui nécessitent une action immédiate;

4. demande à la Commission et au Conseil de recommander au Comité exécutif de l'OMS, tel que prévu par l'article 13 du statut de l'Organisation, la convocation dans les plus brefs délais de son Assemblée Générale afin d'informer de façon exhaustive l'ensemble des pays membres quant aux possibilités réelles de pandémie;

5. demande à la Commission et au Conseil d'intervenir auprès des autorités de l'ONU afin que le Programme conjoint de l'ONU sur le SIDA soit étendu à l'ensemble des virus émergents et afin que soit constitué au sein de ce Programme une cellule de crise unifiée coordonnée par l'OMS et sous la responsabilité directe du Secrétaire Général de l'ONU;

6. demande à la Commission et au Conseil de recommander à l'OMS l'établissement d'une collaboration étroite entre elle et le "U.S. Centre for Disease Control and Prevention", organisme de recherche et de prévention doté de la plus grande expérience et capacité d'expertise dans le domaine des virus létaux;

7. demande à la Commission de mettre en place dès le prochain exercice bugétaire un programme sur les pandémies;

8. insiste sur le fait que tous les touristes et autres visiteurs à destination du Zaïre doivent être prévenus des risques sanitaires qu'ils encourent;

9. demande à tous les Etats de l'Union de prévoir immédiatement des procédures coordonnées et rigoureuses de contrôle sanitaire dans toutes les infrastructures portuaires et aéroportuaires des pays membre de l'Union;

10. charge son Président de transmettre la présente résolution à la Commission, au Conseil, au gouvernement zaïrois et à l'OMS.

 
Argomenti correlati:
dichiarazione
ue
oms
stampa questo documento invia questa pagina per mail