Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
sab 18 mag. 2024
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Archivio Emma Bonino commissario UE
Agenzia Afp - 17 febbraio 1995
NOUVELLE AIDE HUMANITAIRE DE L'UE DE PLUS DE 11 MILLIONS D'ECUS A LA GEORGIE

(AFP) BRUXELLES, 17 fév - L'Office humanitaire de la Communauté européenne (ECHO) a débloqué vendredi une nouvelle aide humanitaire de plus de 11 millions d'écus (1 écu = 1,2 USD) en faveur de la Géorgie à l'occasion de la visite du président géorgien, Edouard Schevardnadze à la Commission européenne, a indiqué un porte-parole de cette dernière. L'aide d'ECHO s'élève à 11,215 millions d'écus dont 4,5 millions d'écus seront consacrés à l'aide alimentaire. Les fonds permettront aux organisations non-gouvernamentales présentes sur place de mettre sur pied une série dé programmes tel l'approvisionnement en carburant pour la production d'électricité, la fourniture d'assistance médicale et de logements.

Jusqu'à présent l'aide humanitaire de l'UE accordée à la Géorgie s'élevait à 77,4 millions d'écus.

M. Shevardnadze, qui a rencontré le président de la Commission Jacques Santer et la Commissaire chargée de l'aide humanitaire Emma Bonino, a expliqué que l'aide internationale suffira tout juste à faire face aux besoins les plus urgents jusqu'au mois de mai au plus tard. Après cela le pays risque de connaître les pires difficultés, selon les propos du président géorgien rapportés par un porte-parole de la Commission.

M. Santer a proposé l'envoi d'une délégation d'experts de la Commission pour étudier les possibilités de renforcer l'aide humanitaire en Géorgie et les moyens de mieux coordonner l'aide avec les autres donateurs internationaux.

Ces dernières années, l'acheminement de l'aide humanitaire a connu des difficultés, des cargaisons restant notamment bloqués dans les ports géorgiens, a ajouté le porte-parole.

Par ailleurs, M. Schevardnadze a réitéré son souhait de conclure un accord de partenariat et de coopération avec l'Union européenne. Le Conseil des ministres de l'UE avait estimé en 1994 que les conflits armés en cours dans les pays du Caucase rendaient difficile l'ouverture de négociations.

La Commission européenne avait cependant été chargée d'établir un rapport sur la possibilité d'entreprendre des contacts exploratoires avec Tbilissi. Ce rapport sera soumis au mois d'avril au conseil des minitres des Affaires étrangères des Quinze, a encore indiqué le porte-parole.

 
Argomenti correlati:
commissario
unione europea
aiuti umanitari
agenzia
georgia
schevardnadze edouard
stampa questo documento invia questa pagina per mail