Radicali.it - sito ufficiale di Radicali Italiani
Notizie Radicali, il giornale telematico di Radicali Italiani
cerca [dal 1999]


i testi dal 1955 al 1998

  RSS
ven 24 mag. 2024
[ cerca in archivio ] ARCHIVIO STORICO RADICALE
Archivio Emma Bonino commissario UE
Bonino Emma - 25 marzo 1995
LE NAVIRE "ESTAI" EST CONFORME AU REGLES DE LA NAFO. LES ACCUSATIONS CANDIENNES NE SONT PAS FONDEES.

Les inspecteurs communautaires ont contrôlé vendredi 24 mars,l'inspection du navire de pêche communautaire "ESTAI" qui est rentré au port de Vigo (Galice/Espagne) jeudi soir. Aucune irrégularité n'a été enregistrée. Les résultats de l'inspection rendent nulles les accusations portées par le Canada quant à l'irrégularité des activités de pêche de ce navire arraisonné dans les eaux intenationales au large de Terre Neuve le 9 mars dernier.

"Comme je n'ai pas une clientèle électorale, ni à Terre Neuve, ni à Vigo, en vous communiquant les résultats de l'inspection communautaire de l'ESTAI je ne peux être accusée de défendre les intéréts d'une ou l'autre partie" déclare Mme. Bonino, Commissaire européen pour la pêche.

Selon le rapport des inspecteurs communautaires dépéchés sur place dès jeudi matin, la cargaison du navire est de 170 Tonnes dont 150 de flétan noir.

La composition des captures (3% d'individus de 30cm, 15% d'individus de 36 CM et 82% d'individus de taille supérieure à 40 cm) et le mesurage des quatres filets à bord confirmant leur conformité aux règles des la zone de l'OPANO/NAFO (130mm), prouvent qu'il n'y a pas eu d'utilisation anormale des engins de pêche embarqués.

Aucune cache ou double fond n'ont été découverts à bord de l'ESTAI.

Les inspecteures ont confirmé l'existence de 2 logbook (journal de bord). Le premier logbook était en passe d'être complêt et le capitaine avait ouvert un deuxième logbook pour indiquer sans discontinuité les opérations de pêche suivante.s

Il est rappelé que selon les contrôles effectués par les canadiens le navire avait à bord 82% de juvéniles. Ils avaient aussi déclaré qu'il y avait un deuxième logbook caché et une cale à poisson secrète. Ces éléments avaient été utilisés pour démontrer que l'arraisonnement avait pour but d'améliorer la conservation du stock de flétan.

"Ce n'est donc pas le souci d'améliorer la politique de consenrvation des ressources halieutiques qui est le moteur de l'action canadienne, mais bien la volonté d'étendre la juridiction de ce pays en Haute mer" a conclu Mme. Bonino.

Le capitaine de l'ESTAI a apporté quelques précisions sur les conditions de l'arraisonnement. Il a indiqué qu'aucun avis radio ou par d'autres moyens n'a été émis par les auorités canadiennes avant d'ouvrir le feu sur le navire. Le capitaine a également précisé qu'il avfait commandé l'abandon du filet après avoir vu les autorités canadiennes brandir des armes. Il a néanmois ajouté que le comportement des autorités montées à bord a été correcte.

De plus, le capitaine a rapporté que le navire avait été inspecté par les autorités canadiennes le 17 janvier dernier. Le rapport de cette inspection n'a toujours pas été transmis aux autorités du pavillon alors que les présentes règles de la NAFO (Northwest Atlantic Fisheries Organization) prévoient que les autorités ayant procédé à une inspection en informent dans des délais raisonnables l'Etat du pavillon .

 
Argomenti correlati:
commissario
unione europea
canada
opano
tac
fletan
ippoglosso
agenzia
dichiarazione
spagna
stampa questo documento invia questa pagina per mail